top of page
  • Photo du rédacteurSylvie LV

“Né sous une bonne étoile” d’Aurélie Valognes

Mon premier billet de l’année 2024


Il m'a fallu un peu plus d'un mois pour lire ce roman exceptionnel. Malgré des contraintes de temps, j'ai réussi à lui consacrer environ vingt minutes chaque jour.

Un livre exceptionnel à introduire sans hésitation dans toutes les écoles. Nous sommes entourés de milliers de Gustave qui s’ignorent, et de dames Bergamotte plus qu’on ne le pense.


Je n’ai pas eu cette chance durant ma scolarité d’une telle rencontre, étant le plus souvent dans la lune et inadaptée au programme scolaire, cela ne m’a pas empêchée de réussir ma vie, de concrétiser mes rêves et surtout d’être heureuse. La lecture, puis ma curiosité de la vie et de l’humain ont fait le reste à l’âge adulte.


Gustave, un jeune garçon distrait, éprouve des difficultés à saisir les consignes en classe, ce qui suscite du désarroi chez les enseignants et de l’exaspération. Sa mère est profondément attristée de voir son fils en difficulté. Sa sœur Joséphine ambitieuse, rêve de grandes écoles non pour la réussite en soi mais davantage pour avoir un statut élevé dans la société.


L'histoire relate le parcours de ce jeune garçon pour qui la réussite ne semblait pas être une évidence. Mais de quelle réussite parle-t-on justement ? c’est toute la beauté de ce roman écrit avec beaucoup de tendresse qui en fait un livre incontournable pour la jeunesse d’aujourd’hui plus que jamais.


Depuis mon époque, j'observe les prémices d'un changement en cours dans ce domaine, bien qu'il soit encore discret, on est en route vers du meilleur.


Je vous remercie, Aurélie Valognes, pour ce magnifique roman qui m'a profondément émue. L'importance du sujet abordé est indéniable.




Comentarios


bottom of page